Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > L’association > En public > Les compétitions de robotique > Coupe de France > Coupe 2006 : Funny Golf > Construction du terrain > 15 janvier 2006

15 janvier 2006

Peinture : suite et fin

dimanche 15 janvier 2006, par Eric P.

On va continuer sur la lancée d’hier et faire les cerclages
des deux autres planches.

 On en voit de toutes les couleurs

Comme il continue de faire beau, on met tout le monde au vert :

JPEG - 46.6 ko
Et hop : tout le monde dehors
JPEG - 46 ko
Tout le monde, c’est tout le monde

Avant de passer à l’acte, il faut faire un peu de cuisine, comme d’hab :

JPEG - 36.5 ko
Elaboration d’un grand crû

Vous noterez que c’est de la chimie de précision.

Et c’est parti... Et puis c’est fini :

JPEG - 35.2 ko
Oh, la belle rouge

Fin du premier acte, on passe aux bleus maintenant. Au fait, quand je vous parlais de mettre en pression le pochoir, vous pouvez constater que je ne plaisantais pas :

JPEG - 23.8 ko
Des arguments de poids

Les feuilles de protection se sont avérées utiles aujourd’hui, car le vent s’est progressivement levé pendant l’opération et sur la fin, il fallait viser à côté pour que la peinture arrive à l’endroit voulu.

Et c’est reparti... Et puis c’est re-fini :

JPEG - 40.3 ko
Oh, la belle bleue

Le tout n’a pas pris longtemps maintenant que la technique est acquise et que les bons réglages sont trouvés.

 Les lignes de démarcation

Ce sont ces deux lignes noires qui délimitent les camps "monochromes". J’avais au départ l’intention de continuer à l’aéro, mais la flemme aidant j’ai finalement opté pour le pinceau. La raison de ma flemme est simple : la peinture noire que j’ai en stock ne se dilue pas à l’eau comme les autres, faites sur mesure, mais au white-spirit. Et ça ce n’est pas cool pour nettoyer l’aéro après usage. Si j’avais su...

Bon, voici les préparatifs :

JPEG - 42.4 ko
Avant la catastrophe

Et voici la tuile :

JPEG - 37.5 ko
Après la catastrophe

Ca ne se voit pas sur la photo, mais les lisières des bandes noires sont à ch.er à cause de cette m..de de scotch qui laisse passer la peinture sur le bord lorsqu’on travaille au pinceau. Ca m’était déjà arrivé avec les totems, mais je pensais avoir trouvé une technique de pinceau qui conviendrait ce coup-ci. Ben non. J’ai rattrapé l’affaire comme un sagouin, c’est à dire en traçant des traits au feutre noir pour limiter les dégâts. Et dire que j’étais si content des mes cercles de couleur :-(

 Et pour finir

Il reste juste les zones de départ à colorier sur les fonds de terrain. On fait ça dedans car le soleil est parti se coucher, et que par conséquent on n’y voit beaucoup moins bien, et surtout on se caille beaucoup plus.

Pas de finesse, juste un silouhettage au pinceau aquarelle, et le remplissage à la bonne vielle brosse de peintre.

JPEG - 48.7 ko
Et pour finir

Les deux évidements blancs sont les inscriptions qui servent à identifier qui s’assemble avec qui au montage.

 Et maintenant

Il ne reste plus que le montage final, après fabrication du châssis en profilés métalliques. On va faire en sorte de s’approvisionner dans la semaine pour conclure l’opération le week-end prochain.

A suivre...

Vos commentaires

  • Le 15 janvier 2006 à 22:55, par Julien H. En réponse à : Teinte de la peinture à l’aéro

    Cuisine ? j’imagine qu’il s’agit de remplir le godet de l’aéro, mais celà veut-il dire que tu as fait une dillution de la peinture ?

    De manière générale, est ce que la peinture à l’aéro change la teinte RAL ?

    • Le 15 janvier 2006 à 23:07, par Eric P. En réponse à : Teinte de la peinture à l’aéro

      > j’imagine qu’il s’agit de remplir le godet de l’aéro, mais celà veut-il dire que tu as fait une dillution de la peinture ?

      Il faut toujours diluer un peinture passée à l’aéro, ou même au gros pistolet. Elle est bcp trop visqueuse dans sa consistance "pinceau". Pour info, une buse d’aéro c’est 0.2 ou 0.3mm. Ici c’est un peu plus (0.5mm si ma mémoire est bonne) car c’est un modèle pour grande surface (à l’échelle du modélisme), mais tu ne peux pas y vaporiser de la peinture brute pour autant.

      > De manière générale, est ce que la peinture à l’aéro change la teinte RAL ?

      La dilution ne modifie pas la pigmentation. Elle ne fait que la diluer. La seule chose altérée est le pouvoir couvrant, ce que tu compenses en passant plusieurs couches (environ une dizaine de passes).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document