Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > Projets et études > Nos réalisations > Radeau environnemental > Sur le métier ton ouvrage remettra

Sur le métier ton ouvrage remettra

samedi 21 avril 2007, par Eric P.

« Il reste à faire les dernières finitions, et surtout les essais. Avant bien entendu de réaliser le deuxième exemplaire... Mais ça devrait aller plus vite, car on sait où on va dans ce cas. » (cf article précédent)

Il y en a qui sont sacrément optimistes...

En fait de dernières finitions, il ne restait que la fixation du moteur dans son compartiment. Au début, on imaginait que de simples cales en mousse feraient l’affaire. Ben mon neveu, t’as qu’à y croire. En fait c’est loin d’être aussi simple. Conclusion, tu revoies ta copie :-(

Donc on remet les méninges en service, et d’ailleurs ça tombe bien que ce soit le WE de Pâques, car on aura un jour de plus.

  Nouveau compartiment moteur

Il sera en 2 parties :
- le compartiment moteur proprement dit, fermé à l’avant par un tampon de visite et à l’arrière par une cloison fixe sur laquelle sera boulonné le moteur,
- le compartiment contenant l’accouplement moteur / arbre d’hélice

Le tout est fait en tube D50 comme précédemment et viendra se fixer à l’intérieur d’un manchon D63 qui fera la liaison avec le carénage d’hélice. Du fait des dimensions des diverses pièces, ce n’est pas le tube D50 qui sera à fixer dans le raccord D63, mais le raccord D50 du tampon de visite. Conclusion, au lieu de pouvoir utiliser une adaptation standard D50/D63, il va falloir s’en fabriquer une sur mesure. On a l’habitude...

Comme tout cela est un peu abstrait, voici les différentes pièces constituant le puzzle :

JPEG - 142.1 ko
Les pièces détachées

On y voit :

  1. le carénage de l’hélice
  2. le manchon de liaison
  3. l’entretoise avec le compartiment moteur
  4. le tampon de visite côté accouplement moteur, avec son embase et le manchon de fixation
  5. le tube D50 du corps du compartiment moteur
  6. le tampon de visite côté avant avec son manchon de fixation et le presse-étoupe pour le passage du câble d’alimentation du moteur

La notice de montage est la suivante :
- 5 s’emboite dans 4 et 6
- 4 va être collé à l’intérieur de 2, en exploitant les lèvres respectives des deux pièces
- 1 va s’emboiter dans 2 (à droite), en passant dans l’intervalle laissé entre 4 et 2
- l’entretoise 3 va venir autour de 6
- et elle sera emboitée dans la partie gauche de 2

A part 1 qui n’est pas collé au reste de manière à permettre le démontage de la propulsion pour entretien, tout le reste est assemblé par collage.

Une vue de détail de la cloison de fixation du moteur, collée à l’avant du tube D50 du compartiment. Comme d’habitude, elle a été tournée artisanalement, mais s’ajuste parfaitement :

JPEG - 147.9 ko
Cloison de fixation moteur

Le moteur sera fixé en utilisant les trous prévus à cet effet :

JPEG - 89.1 ko

A noter que dans la version finale, la cloison a été doublée de part et d’autre par deux plaques d’aluminium similaires et collées à la cyanolite, afin de la renforcer et d’éviter que la chaleur dégagée par le moteur ne ramollisse le PVC (phénomène constaté lors des essais ultérieurs)


  Entretoise sur mesure

Comme déjà mentionné, il y avait besoin de réaliser une entretoise pour solidariser les manchons de D50 et D63, de manière à obtenir un assemblage résistant. La manière la plus simple de coller des éléments concentriques de tube D63, et à amener le tout au diamètre intérieur voulu.

On commence donc par découper l’anneau interne dans un tube D63 :

JPEG - 265.5 ko

On le coupe ensuite pour l’ouvrir, de manière à pouvoir l’enfiler à l’intérieur du tube externe :

JPEG - 179.2 ko

On trace ensuite la limite de la partie à retirer de l’anneau, puis on coupe :

JPEG - 136.2 ko

A noter qu’on a coupé un peu en retrait du tracé, pour compenser l’écart induit par l’épaisseur du PVC et arriver ainsi à une jonction bord à bord. La valeur du retrait est une question d’appréciation, ou d’ajustements successifs.

L’anneau entre maintenant juste dans le tube intact, en jouant sur l’élasticité du matériau :

JPEG - 152.4 ko

Il n’y a plus qu’à coller cela et à attendre que ça se solidifie suffisamment pour pouvoir usiner.

Usiner ? Ben oui, car le diamètre interne de notre entretoise est trop faible pour pouvoir y faire passer le manchon D50. On va donc l’aléser pour l’amener à la bonne dimension :

JPEG - 208 ko

C’est maintenant OK, et tout s’assemble parfaitement.

JPEG - 182.7 ko

  Montage final

Voilà, le plus difficile a été fait. L’assemblage du tout, et sa fixation (amovible bien entendu) sous le flotteur donnent le résultat suivant :

JPEG - 211.5 ko

De plus près :

JPEG - 159 ko

Vu côté compartiment moteur, ça donne ceci :

JPEG - 131.7 ko

On peut remarquer que l’entretoise a été dimensionnée de manière à dépasser suffisamment du manchon D63 pour pouvoir servir également de prise au collier de fixation au flotteur.

Côté hélice, voilà le résultat :

JPEG - 111.6 ko

Tout est maintenant en place, et on a l’air de se rapprocher du but maintenant. Mais est-ce bien vrai, compte-tenu des mauvaises surprises des épisodes précédents ?

Vous le saurez en lisant notre prochain numéro :-)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document