Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > Projets et études > Nos réalisations > Radeau environnemental > Description détaillée du projet de radeau télécommandé

Description détaillée du projet de radeau télécommandé

lundi 10 avril 2006, par Eric P.


Le texte qui suit est extrait de documents de Planète Sciences, et notamment du compte-rendu d’activité.

  Introduction

L’objectif de ce projet est de permettre aux jeunes de créer leur propre outil pédagogique, afin qu’ils l’utilisent ensuite dans le cadre d’une étude scientifique. Cette étude est spécifique au thème de travail préalablement défini par l’enseignant et l’animateur de Planète Sciences Méditerranée.

L’idée permière du projet est de créer un radeau côtier permettant d’effectuer des mesures et des relevés maritimes dans les premiers 100 mètres à partir de la côte. Ce radeau pourra également être utilisé pour effectuer des relevés dans d’autres milieux aquatiques, peu accessibles autrement : lacs, rivières larges et à faible courant,...

  Principe

Le projet consiste à fournir un vecteur (support avec motorisation et télécommande) et de faire construire aux jeunes un certain nombre d’expériences embarquées sur un radeau ou une bouée (qui peut être tractée). Le radeau peut aussi embarquer des instruments de mesure enregistreurs, permettant d’effectuer des mesures continues en mer. Il doit effectuer des mesures océanologiques et météorologiques au sein d’une zone rpéalablement définie par Planète Sciences Méditerranée et par les utilisateurs (enseignants et/ou élèves). Les mesures minimum à effectuer sont la température et la salinité pour l’océanographie, la température de l’air ainsi que la vitesse et la direction du vent pour la météorologie.

Dans le cas idéal, le radeau doit également être pourvu d’un système de prélèvement d’eau, inventé et mis au point par les jeunes. L’intérêt des prélèvements est d’effectuer ensuite des analyses pour déterminer la qualité de l’eau, mettre en évidence la présence de polluants, qualifier les nutriments disponibles pour le plancton, ou mesurer d’autres paramètres selon le thème d’étude choisi.

L’intérêt de la télécommande est de rendre le radeau directionnel. C’est à dire pouvoir effectuer les mesures quasiment où ou le souhaite, et pouvoir retourner deux fois faire des prélèvements au même endroit. De plus la motorisation doit être assez puissante pour permettre d’effectuer les mesures indépendamment des mouvements induits par les courants et vents dominants.

  Utilisations, applications

- localiser et quantifier en mer une pollution anthropique d’origine domestique, agricole ou urbaine
- comprendre et quantifier les interactions entre l’océan et l’atmosphère
- réaliser une étude approfondie d’une zone déterminée en effecuant des mesures suivant un quadrillage précis ou des transects préalablement définis
- obtenir une information verticale de la Méditerranée (ou d’autres milieux d’eau douce peu accessibles : lacs, fleuves,...)
- étude, reconnaissance et cartographie des espèces marines (faune et flore)
- réalisation de profils température-salinité qui sont les profils de référence utilisés en océanographie
- étudier et comprendre l’impact des vents sur le milieu marin
- mettre en évidence les adaptations des écosystèmes face aux variations des conditions de vie sur le littoral
- observer et comprendre la répartition des espèces sur la frange littorale marine, selon les zones d’impact des marées et selon leurs adaptations aux conditions lumineuses

[...]

  Résultats attendus

Dans le cadre global du programme de recherche sur le milieu marin, quel que soit le projet choisi, les sites de prélèvements et d’études seont proposés aux jeunes parmi une liste préalablement déterminée par les animateurs de Planète Sciences Méditerranée. En effet, le but de ce programme est de s’inscrire dans une étude comaparative sur l’ensemble du littoral de la région PACA. La mise en commun sur Internet de toutes les données récoltées lors des campagnes de mesure nous permettra de réaliser une caractérisation à grande échelle du littoral Méditerranéen. Nous pourrons alors identifier et comparer les zones à caractère pollué, de zones de référence, d’où l’intérêt de préalablement bien choisir les sites d’étude. Ce programme peut également permettre la mise en palce d’études scientifiques de grand intérêt, car non encore réalisées, comme une comparaison entre le fonctionnement marin et terrestre des zones ouvertes et celui des zones encaissées, comme l’établissement d’un lien entre la qualité des eaux et la densité en organismes,...

D’un point de vue pédagogique, nous (NDLA : Planète Sciences Méditerranée) attendons de ces projets la création d’outils pédagogiques spécifiques au milieu marin, mais pouvant être adaptés aux autres milieux aquatiques.

Nous (NDLA : Planète Sciences Méditerranée) espérons à plus long terme susciter un réel engouement des jeunes pour le milieu marin afin qu’ils s’impliquent eux aussi dans la mise en place de projets visant à protéger le littoral. Le principal résultat attendu au vu des objectifs cités est l’émergence d’une compétence et d’un programme spécifique à Planète Sciences sur le milieu marin, utilisant la démarche expérimentale et la méthodologie de projet. Cela pour aboutir à la mise ne place d’opérations spécifiques sur l’eau et tous les milieux dans lesquels elle joue un rôle.

[...]

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document