Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > Projets et études > Nos réalisations > Radeau environnemental > Le radeau prend forme

Le radeau prend forme

lundi 19 mars 2007, par Eric P.

Après une longue période de cogitation (et surtout d’indisponibilités respectives), la construction du radeau a enfin débuté.

Tout a commencé par un rendez-vous mystérieux en milieu de semaine sur le parking de ma société pour récupérer les fournitures achetées par François (de Planète Sciences Méditerranée). On aurait dit un vague trafic de marchandises tombées du camion. Puis retrouvailles le dimanche après midi suivant dans mon atelier pour entamer les hostilités.

A propos de fournitures, voici un échantillon des matériaux de base :

JPEG - 75.2 ko
Constituants de base

Comme déjà indiqué, l’objectif est de faire une construction rapide, mais néanmoins solide. Les éléments sélectionnés font 3mm d’épaisseur, ce qui nous tranquillise sur le deuxième point.

Première étape : la découpe des flotteurs :

JPEG - 84 ko
Découpe des flotteurs

Deux tronçons de 75 cm de tuyau de D125 vont nous donner des flotteurs d’1m10 une fois assemblés aux coudes d’extrémité. C’est le gabarit que nous nous étions fixé pour pouvoir être transportable dans un coffre de voiture standard.

Après assemblage avec les coudes formant proue et poupe, ça donne ceci :

JPEG - 58.3 ko
Les flotteurs en partie assemblés

Pour la liaison entre les deux flotteurs, nous avons opté pour une traverse démontable en tube de D50, reliée aux flotteurs par de simples coudes, eux-mêmes assemblés aux flotteurs par l’intermédiaire d’une réduction appropriée. La liaison entre la traverse et les coudes sera verrouillé par un simple boulon traversant.

Quelques alvéoles pulmonaires en moins plus tard (du fait de la colle pour PVC), voici ces pièces de jonction :

JPEG - 69.5 ko
Les raccords flotteur-traverse

On notera au passage les trous dans les coudes pour le boulon qui verrouillera en place la traverse de jonction des deux flotteurs.

Qui dit tube démontable, dit entrée d’eau dans les flotteurs. Pour éviter ce léger désagrément, les réductions sont obstruées par un petit bout d’ABS (découpé dans les mêmes goulottes électriques de récupération que d’habitude) collé à l’intérieur :

JPEG - 72.5 ko
Obstruction des entrées d’eau

Et voici un flotteur terminé :

JPEG - 93.4 ko
Flotteur terminé

A noter que vue l’étanchéité obtenue, il a fallu percer un petit trou sur l’un des bouchon afin de laisser l’air contenu dans le flotteur s’échapper lors de la mise en place :

JPEG - 31.9 ko
Event de décompression

Ayant constaté, lors de la mise en place l’élément, la pression à exercer malgré le trou, nous sommes plutôt confiants concernant l’étanchéité des flotteurs

Quelques sniff de colle plus tard, la structure de base du radeau est terminée :

JPEG - 72.6 ko
Fin de la première étape

Bilan de l’opération : entre 3 et 4 heures de travail, incluant diverses réflexions sur les dimensions et quelques papotages divers. C’est cela un des gros avantages de la construction en tubes PVC : c’est rapide.

Prochaine étape : les groupes propulseurs et le pont.

Vos commentaires

  • Le 11 mars 2014 à 14:36, par jc En réponse à : Le radeau prend forme

    Bonjour,
    Je n’ai pas compris à quoi servait les events. Les flotteurs (comme ceux que des catamarans que l’on voit sur les pages) sont totalement hérmertique à l’eau ?

    • Le 11 mars 2014 à 15:30, par Eric P. En réponse à : Le radeau prend forme

      Il servent à deux choses :
      - permettre à l’air de s’échapper lors de la mise en place et du collage des tampons de réduction (qui sont plus ou moins équivalents à un piston de 10cm de long sur 14cm de diamètre, ce qui fait un bon volume d’air à comprimer)
      - permettre à la pression de s’équilibrer lors des variations de températures : ça peut chauffer pas mal au soleil, et si les flotteurs étaient 100% étanches, la pression monterait à une valeur pouvant entrainer des déformations ou des ruptures de collages
      Vu le diamètre des évents, on peut considérer que les flotteurs sont 99,99% étanches, la tension superficielle de l’eau faisant que même en mettant de l’eau sur l’orifice elle ne coule pas à l’intérieur (car le volume d’air équivalent ne peut pas s’échapper).
      Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2007 à 11:57, par William En réponse à : Le radeau prend forme

    Re,je voulais vous demander aussi,quesque vous appellé ABS ?Pour faire les joints des flotteur ?Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2007 à 10:12, par William En réponse à : Le radeau prend forme

    bonjour,je voulais vous dire que je trouve votre site vraiment super.
    J’ai pensé que l’on pourrai bourré les flotteur de polystyrène,comme ça même dans le cas ou l’un des flotteur viendrai a prendre l’eau.
    Le polystyrène nous permetterai de toujour flotté.
    Ce n’ai pas ce qui coûte le plus cher,on fais le tour des magazin electroménager et le tour est jouet.
    Et encore bravo,vous faite vraiment un boulot super.

    • Le 4 avril 2007 à 10:36, par ? En réponse à : Le radeau prend forme

      Bonjour et merci pour toutes ces appréciations positives :-)

      Comme décrit dans un des autres articles sur le sujet, il était prévu de remplir les flotteurs avec de la mousse expansive. Le bourrage avec des matériaux légers (polystyrène, mousse,...) est effectivement la méthode utilisée pour réaliser des caisson de flottaisons pour les embarquations légères (les kayaks par exemple).

      Ceci étant, il n’est pas certain que ce soit nécessaire, dans la mesure où les collages PVC sont à toute épreuve question étanchéité et solidité (n’oublions pas qu’on utilise ces constituants et cette technique pour toutes les canalisations d’évacuation dans les maisons). Et nous avons pu vérifier l’étanchéité en constatant qu’il nous était quasiment impossible de maintenir le dernier bouchon en position sans pratiquer un évent pour que l’air mis en surpression lors de l’assemblage ne puisse s’échapper.

      Cordialement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document