Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > L’association > Pour bien commencer > Participer à nos activités > Mais qui a les clés ?

Mais qui a les clés ?

dimanche 1er décembre 2013, par Julien H.

Cet article aborde l’épineuse question de l’accès au local permanent. Il pose les questions d’une ouverture de notre atelier en-dehors des horaires réguliers, et permettra d’y voir clair et de nous organiser dans les meilleures conditions de sécurité et de respect de nos engagements vis-à-vis du lieu qui nous accueille.

Je vous rassure tout de suite, la clé du local n’est pas perdue ! Mais comme beaucoup d’autres lieux du même type, on se pose la question de l’accès étendu au local utilisé par l’association pour ses ateliers. De plus dans notre cas il s’agit d’un lieu d’accueil du public, dans un cadre scolaire avec de jeunes enfants notamment, donc la réponse ne peut être donnée à la légère et sans accord de l’établissement.

Les solutions techniques existent, comme La Clef, cette application NFC pour Raspberry Pi de l’extraordinaire Baptiste Gaultier - c.f. MOOC sur la fabrication numérique - qui permet de gérer les différents accès d’un local et des machines - la sécurité ayant été au cœur de nos préoccupations bien avant l’emménagement.

Mais pour une fois on va inverser les rôles et se poser les questions avant de mettre en place les solutions. Avant que les responsables du CIV et de l’Association ne se réunissent et se mettent d’accord sur une évolution des conditions d’accès, il faut bien définir le besoin.

Alors c’est parti pour un petit sondage, en espérant qu’il puisse servir à d’autres lieux comme le notre :

1) qui voudrait une clé ? il est utile d’estimer le nombre de candidats à une telle responsabilité.
2) pour y faire quoi, c’est à dire quelles activités vous-même y feriez ?
3) pour faire faire quoi, c’est-à-dire que pourraient faire les visiteurs ?
4) quand seriez-vous disponibles pour ouvrir ?

Tout le monde peut répondre, qu’il soit adhérent ou non à Pobot. Il s’agit de se projeter dans la diversité des cas possibles pour trouver les solutions adaptées avant de les faire accepter par les autorités concernées.

Pour définir les activités proposées, vous pouvez utiliser cet inventaire de nos possibilités.

Voici quelques rappels essentiels pour ceux qui se trouveraient dans une situation similaire :

- Il faut toujours qu’un "responsable" soit présent, au sens personne de confiance et non pas au sens administratif seulement. Qui plus est, celui qui aurait cet accès pourrait lui-même laisser entrer d’autres personnes, les "visiteurs". Les rôles et droits de chacun sont différents.

- Si cela peut s’envisager dans un cas standard (local privé ou dédié à ce type d’activité), en ce qui concerne Pobot nous avons à prendre en compte dans notre cas une caractéristique supplémentaire : le local se trouve dans l’enceinte d’un établissement scolaire recevant des mineurs, et est susceptible d’accueillir ces mineurs pendant son ouverture avec les mêmes demandes que les "visiteurs". Dans ces conditions, l’implication dans l’association est nécessaire pour mesurer pleinement les responsabilités que ce responsable endosserait de ce fait et les assumer.

- Comme toute association, nous disposons d’un Règlement Intérieur qui doit être mis à jour pour gérer ces accès. Les solutions doivent recueillir l’avis des membres du CA, et celui de notre hébergeur, en l’occurrence le CIV.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document