Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > L’association > En public > Pobot fait le show > Trophées robotiques PACA > Trophées 2006 à Ollioules

Trophées 2006 à Ollioules

éliminatoires régionaux pour les Trophées 2006

lundi 6 mars 2006, par Julien H., Thomas C.

Le samedi 04 mars 2006, nous étions en déplacement à Ollioules près de Toulon (06) pour assister aux éliminatoires régionaux des Trophées E=m6, organisés par Planète Sciences Méditerranée.

Dans le cadre des Rencontres Robotiques qui avaient lieu au complexe scolaire Externat Saint Joseph, nous présentions un stand complet de nos activités : démonstrations, affiches, animations, discussions... Une journée bien remplie et riche en émotions.

Une journée mémorable pour tous, peut être d’autant plus pour Eric qu’il a assumé avec brio le rôle d’arbitre, au sein d’un petit comité réunissant des bénévoles de Planète Sciences venus des quatres coins de la France.

 Expédition

Une première voiture est partie *très* tôt de Sophia-Antipolis, destination Toulon puis Ollioules. Arrivés dans le petit matin à l’ESJ, nous avons fait connaissance avec les responsables de PSM qui nous ont présenté le lieu : un grand gymnase, les gradins, les stands d’équipe, les stands de démonstrations. Le reste de l’équipe est arrivé un peu plus tard, ce qui montait à 6 le nombre de représentants.

Notre installation a suscité un grand intérêt, pour les robots, pour les affiches, pour les démonstrations de simulateurs.

 Les Trophées

Les équipes sont arrivées une à une, et ont pris possession de leurs stands : une concentration importante de caisses à outils, de composants électroniques de secours, de pièces mécaniques "au cas où", ...

Première surprise (pour un néophyte comme moi) : les robots, même téléguidés, n’en sont pas moins très sophistiqués. Alors que je m’attendais à voir surtout des véhicules modifiés, la majorité a développé des cartes électroniques dédiées, et on a pu discuter des mêmes composants de puissance, des mêmes microcontrôleurs que sur nos robots autonomes.

Seconde surprise pour les télécommandes, très différentes les unes des autres, dont :
- les manettes de jeux vidéos : très maniable, on voit bien le nombre d’heures d’entrainement de certains !
- les tableaux de commande RC : très pro, là aussi on admire la dextérité des pilotes

 Règlement

JPEG - 146.4 ko
Terrain des trophées

Un rapide rappel : il s’agissait sur un terrain vert figurant la campagne, de faire de la cueillette afin de pique-niquer, mais également de libérer des oiseaux piégés et d’aider des grenouilles à sauter hors du terrain.

Les fruits étaient figurés par des balles de ping pong, tandis que les pièges étaient des tubes à dégoupiller (magnétiquement) et les grenouilles se laissaient pousser sur le bord du terrain.

Comme pour toute compétition, les arbitres se sont concertés durant la matinée pour vérifier une dernière fois qu’il y avait la même compréhension du règlement pour chacun, et mettre en place des binômes pour les matches.

 Les homologations

Phase obligatoire, pour les Trophées comme pour la Coupe, le passage devant les arbitres, armés de mètre ruban et règlement à la main pour vérifier scrupuleusement que les robots respectent bien les consignes.

Bon, en tant que participant à la Coupe, on sait le problème récurrent... les dimensions. Toujours largement en dessous quand on commence, les solutions qu’on choisit lors de la réalisation finissent par apporter quelques centimètres interdits, qu’il faut bien enlever le jour J, à coup de pince coupante, de pliage judicieux, etc..

Sur les 18 équipes engagées, seules 2 équipes sont forfait, toutes les autres sont homologuées.

 Les qualifications

Après avoir regardé les robots dans les stands, on peut les voir bouger sur le terrain et réaliser les actions qui marquent des points. Après le déplacement, très précis grâce à l’agilité des pilotes et à des systèmes fiables, on peut voir les mécanismes qu’ils ont choisi.

Autour du terrain, deux personnes par équipe :
- le pilote, concentré sur le robot et sur les tâches à effectuer.
- le perchiste (il porte sans doute un nom plus glorieux) qui non seulement tient à bonne hauteur le cable qui relie le boitier de commande au robot, mais a une vue plus générale sur l’état du terrain, sur le score en cours de jeu et sur ce que fait l’adversaire. Il peut donc donner des conseils au pilote et décider de la stratégie, quand la synergie fonctionne bien.

Côté ramassage de balles de ping-pong, on trouve essentiellement des rouleaux ou des pelles (pour ratisser les buissons) et quelques turbines (tiens, ce sera intéressant de voir s’il y a la même répartition à la Coupe), mais également un système formidable, mis au point par certaines équipes après avoir observé les pongistes (ceux qui pratiquent le ping-pong) : des élastiques espacés de 3-4 cm forment une grille en trapèze qui descend presque verticalement sur les balles à attraper.

JPEG - 136.6 ko

Les balles sont alors pressées sur la table, et vont donc passer à travers les élastiques pour rejoindre une cage qui une fois levée, ira remplir le réservoir formé par le panier de cueillette. Un grand bravo à cette solution qui a laissé quelques membres de l’équipe rêveurs, à deux mois de la Coupe ;-)

Les qualifications passent très vite, car il y a beaucoup de spectacle, et si quelques équipes se démarquent, le niveau est très haut.

 Les finales

Huit équipes sont qualifiées pour les phases finales, et on s’installe progressivement sur les gradins, rejoints par du public très attentif. Le terrain en pente est très pratique, déjà pour les joueurs puisque les balles roulent dans la même direction, mais également pour le public qui a une vue plus grande sur l’action.

Les matches sont ahurissants, ça bouge, il y a du suspens jusqu’à la dernière seconde et les supporters sont déchainés. On voit également se dessiner des stratégies futées, comme courir s’occuper des grenouilles pour avoir le champ libre et aller plus vite à la cueillette. Le règlement était vraiment bien conçu, avec 3 types d’actions possibles et assez équivalentes en terme de points.

 Résultats

Les résultats sont exceptionnels pour les Alpes Maritimes, puisque les 3 équipes du Lycée Tocqueville de Grasse ont atteint les 3 premières places des finales. Deux d’entre elles (Speed Team et Barentoter) iront avec deux autres équipes de PACA affronter les concurrents qualifiés aux autres éliminatoires lors des Trophées E=m6 à Monluçon.

Résultats officiels et photos de la journée sur le site de Planète Sciences Méditerranée

Liste des équipes Trophées 2006 toutes régions confondues

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document