Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > POBOTpedia > Autres constituants d’un robot > Pièces mécaniques > Une bonne visserie

Une bonne visserie

dimanche 8 mai 2011, par Julien H., Stephan

Nous revenons régulièrement lors des ateliers sur les bonnes pratiques en électronique et en mécanique. Parmi elles, le choix d’une bonne visserie compte pour beaucoup.

Voici quelques éléments de réflexion qui s’enrichiront au gré des commentaires et des retours d’expérience. Chacun a ses habitudes et ses préférences : après une présentation rapide, nous publierons différents témoignages.

JPEG - 436.6 ko
Il y en aura pour tout le monde !

 Contexte

Souvent la première question est surtout "prendre dans mon stock" ou "commander de nouvelles pièces" ? Et si la première l’emporte, ce n’est pas toujours pour le meilleur. Surtout quand vous poursuivez par "et je vais modifier le robot pour l’adapter au diamètre disponible".

En effet, la visserie est sans doute la partie qui a le moins de valeur aux yeux du profane, mais qui peut vous poser des problèmes : écrou qui se détache, matériau qui casse, jeu dans la mécanique, usure rapide. Or pour qu’un robot soit performant, il faut pouvoir le tester longtemps, et dans des conditions pas toujours faciles : stress, réflexion etc... donc rien de plus délicat qu’un incident mécanique imprévu.

Pour peu que la pièce soit cachée, on pensera d’abord (par habitude...) à un bug logiciel, puis à une panne électronique, et seulement en dernier à un glissement possible d’un engrenage parce que la vis de pression n’était pas la plus adaptée mais plutôt la seule disponible (vous vous en doutez, c’est du vécu).

 Les critères de choix

On parle de visserie, mais sur nos robots il s’agit plus souvent de boulons et d’écrous que de vis. Leur pas est régulier et permet de démonter le robot sans user les pièces.

Le type de vis

On aime les belles finitions. Et souvent il y a un aspect pratique autant qu’un aspect esthétique : même si ça nécessite un peu plus de travail, une tête fraisée (en cône) qui s’insert dans le châssis sera préférable à une grosse tête hexagonale ou cylindrique.

Il ne faut pas non plus négliger les vis auto-foreuses : dans une pièce plastique ou même dans un profilé d’aluminium, elles apportent un bon maintien lorsqu’il n’y a pas d’effort mécanique important.

Mais le plus souvent, on préfère tarauder des trous (à partir de 3 mm dans de l’aluminium ou même du plexiglas) et utiliser un boulon sans mettre d’écrou : moins de risque de perdre des pièces, pas de desserrage intempestif et une belle finition.

Une astuce qu’il faut connaitre dans certains cas : il existe des écrous à filet gauche, c’est-à-dire que le sens pour serrer et desserrer est inversé par rapport aux filets droits. Il faut bien sûr utiliser un boulon de même sens ou tarauder (former un nouveau filet sur une pièce lisse) la partie à enserrer. C’est par exemple le cas sur une perceuse : l’écrou qui tient le mandrin à l’axe moteur a un filet gauche pour ne pas se desserrer lorsque les autres pièces tournent.

La dimension

Le choix du diamètre dépend de l’épaisseur du matériau et de la solidité recherchée : si l’épaisseur est trop fine, un diamètre trop grand n’aura pas assez d’accroche (le nombre de filets dépend en effet du diamètre).

La matière

Même si c’est plus cher ou plus difficile à trouver, une visserie inox aura l’avantage de durer dans le temps, sans s’oxyder. Si vous bricolez à la maison et stockez vos robots à la cave, comme bon nombre d’entre nous, il sera appréciable de pouvoir se servir d’une pièce construite quelques années auparavant sans devoir tout démonter sa mécanique parce que les vis sont rouillées.

Ne pas oublier

Les rondelles ! Et oui, elles sont quasiment obligatoire : elles protègent le matériau enserré (même le métal), elles donnent une surface de pression plus grande. Certaines permettent d’éviter le desserrage de l’écrou.

 De l’ordre !

Une fois votre stock constitué, il est préférable de procéder avec ordre et de conserver votre stock bien rangé . Non pas qu’il soit difficile de différencier deux vis (quoi que), mais surtout parce qu’il est toujours rageant de commencer avec une série et de s’apercevoir qu’on en avait seulement 5 alors qu’il en fallait 6.

Prévoyez de la place et beaucoup de rangements différents, et attention aux mauvaises manipulations si vous prévoyez trop petit (à deux heures du matin, un coup de genou dans une petite boite en équilibre est possible).

Voici un bon exemple :

JPEG - 1.8 Mo

 Où acheter ?

Il faut dire que l’approvisionnement en petits formats dans les grandes surfaces de bricolage laisse à désirer. Il faut alors se tourner vers des distributeurs en ligne qui proposent du choix et n’imposent pas de commander un assortiment complet à plusieurs dizaines d’euros.

 Exemples

Visserie inox de Stephan

Pour le robot de la Coupe de France, un investissement a été nécessaire sous forme d’une mallette de visserie inox A2. On y notera qu’elle est constituée avec des vis à tête cylindrique, des têtes fraisées et des têtes droites, toutes en serrage BTR (pour clefs Allen), pour une meilleure tenue.

JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 1.9 Mo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document