Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > POBOTpedia > Fabrication > Les pratiques > Trucs et astuces > Un étui solide et économique

Un étui solide et économique

mardi 30 juillet 2013, par Eric P.

Nous avons fait réaliser il y a environ 2 ans des kakemonos de signalétique pour les diverses manifestations auxquelles nous sommes amenés à participer. RadinsEconomes comme nous le sommes, nous avons sélectionné un modèle à bas coût. Le seul problème, c’est quand ce n’est pas cher, et bien... ce n’est pas cher. La housse de transport nous a rapidement lâché (toile déchirée, fermeture éclair HS,...) après quelques transports.

Etant donné que les housses se sont avérées irréparables, il fallait en refaire. A défaut d’avoir des talents (et le matériel) de couturier, votre serviteur a opté pour l’utilisation d’ingrédients qu’il maîtrise mieux : les tuyaux de PVC (cf ce projet par exemple).

Voici le résultat obtenu après une après-midi de bricolage :

JPEG - 220.9 ko
Etui terminé
JPEG - 364.3 ko
Avec son contenu

Ca ressemble à un lance-roquette, mais ce n’en est pas un. Et c’est plus costaud que la pauvre housse d’origine, qui fait assez triste mine comme on peut le constater :

JPEG - 330.2 ko
La housse à la retraite

 Le principe de fabrication

Le corps est réalisé dans un morceau de PVC de diamètre 125, et il n’y a rien de spécial à en dire :

JPEG - 214.4 ko
Le corps de l’étui

Les bouchons de fermeture sont fabriqués à partir d’un manchon de raccordement, coupé en deux moitiés, fermées par un disque en bois :

JPEG - 392.9 ko
Fabrication des bouchons

La tranche d’ananas est une cale en mousse polystyrène haute densité (plaque d’isolant thermique) collée au couvercle afin de protéger les extrémités de l’enrouleur du kakemono. Les bouchons sont simplement engagés sur le tube, et n’ont besoin de rien de plus pour tenir en place, du fait de l’ajustage naturel relativement serré entre les éléments PVC.

Le disque est simplement tracé, puis découpé grossièrement à la scie à ruban, et enfin ajusté progressivement par ponçage.

JPEG - 247.4 ko
Tracé du couvercle
JPEG - 138 ko
Découpe du couvercle
JPEG - 203.7 ko
Ajustage du couvercle

Il tient en place par collage à la colle thermofusible [1], renforcé par des pointes clouées dans la tranche et au travers de PVC. Peu de risques que ça se désolidarise. On en devine deux sur cette vue de près :

JPEG - 206.5 ko
Assemblage du couvercle et du corps du bouchon

Petit conseil pour ne rien éclater : faire un avant-trou (à un diamètre inférieur à celui du clou bien entendu) dans le PVC et le bois avant de clouer.

Quant à la poignée de transport, c’est tout simplement une des sangles récupérées sur la housse d’origine avant classement définitif dans la poubelle de l’atelier.

 Quelques astuces

Couper en deux les raccords droits utilisés pour les bouchons

Impossible de recourir à une scie à onglet passé un certain diamètre. La seule solution est de scier en suivant progressivement un tracé. Mais comment faire pour que ce tracé soit rigoureusement droit et dans un plan perpendiculaire à l’axe du tuyau ? Avec l’aide d’un trusquin.

Et si on n’en a pas, on utilise le système D avec ce dont on dispose (une colonne de mini-perceuse ici) :

JPEG - 240 ko
Trusquin de fortune
JPEG - 210.7 ko
Trusquin de fortune

On met le stylo en contact avec le matériau et on fait tourner le raccord jusqu’à tracer le cercle complet. Il ne reste plus qu’à découper proprement selon le pointillé.

Et pour le tuyau ?

Même principe, mais à défaut d’un trusquin géant, on utilise des butées :

JPEG - 170.2 ko
La variante pour le tracé sur le tuyau
JPEG - 213.6 ko
La variante pour le tracé sur le tuyau

Ici le tuyau est en appui à droite sur le bout de l’établi, et le stylo est immobilisé par une cale à la bonne distance. Comme précédemment on fait tourner le tuyau et c’est gagné.


[1pisto-colle pour les intimes

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document