Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > Projets et études > Nos robots > Musée des robots > µPoBot (2003) > Réalisation et assemblage

Réalisation et assemblage

guide de construction du µPobot

mercredi 19 octobre 2005, par Patrick

 Electronique

L’électronique ne devrait poser aucun problème. Comme à l’accoutumé, souder en premier les straps puis les supports, ensuite les composants passifs et les connecteurs.

Sur le pont inférieur, il faut noter que les diodes IR sont montées coté composant alors que les IS471F sont soudés coté cuivre. Les diodes doivent êtres soudées puis coudées pour « éclairer » à l’horizontal. Un autocollant noir est nécessaire sous chacune des diodes car en son absence on peut noter que le module IS471F fait de l’hystéresis.

JPEG - 22.3 ko
Position des platines

Le seul point particulier à noter concernent la présence de connecteurs inter-carte : les connecteurs femelles se montent classiquement coté composants sur le pont inférieur alors que les mâles se placent coté cuivre sur le pont supérieur. Ces derniers ne doivent pas êtres trop enfoncés dans leurs trous car il faut pouvoir glisser le fer entre la piste et l’isolant plastique pour réaliser la soudure.

JPEG - 17.9 ko
Connecteurs interplatines
Vue détaillée de la face du dessous avec les connecteurs qui relient les platines

Prendre garde à la polarité des capas polarisées ainsi qu’au sens des diodes. Les circuits sont assez simples pour être facilement réalisables et marcher du premier coup.

Notez les connecteurs type HE14 pour les moteurs, les capteurs et les alimentations (accus et chargeurs). Ces connecteurs sont peu onéreux et offrent une facilité de connexion/déconnexion lors des montages et démontages, ce qui est bien confortable.

Dernier point, percer le pont supérieur pour laisser dépasser le levier de commande de l’interrupteur.

L’électronique est terminée !

 Batteries

On conseille d’utiliser des accus standards (piles batons rechargeables) : 6 éléments de 700mAh NiCd constituent la source de propulsion du uPoBot. En faire 2 groupes de 3. Le premier à plat prendra place à l’arrière sous le pont inférieur, le second en L se placera sous le pont inférieur, devant l’entretoise centrale (voir photo).

Les éléments sont reliés en série et sont reliés au connecteur accus du pont inférieur.

 Assemblage final

Reportez vous aux photos du robot.

Les roues sont montées via les palonniers sur les servos et ces derniers sont pris en sandwich entre les deux pièces en plexiglas que sont le châssis et le rectangle de fixation, des vis M3 de 35mm relient l’ensemble et assurent le blocage des servos.

Trois entretoises permettent la fixation du pont inférieur, deux prolongent directement les vis M3 arrières et une se fixe via une vis M3 de 8 mm sur le perçage avant de la pièce en plexiglas supérieure.

Le pont supérieur se place sur les connecteurs du pont inférieur.

L’assemblage est terminé, il ne reste qu’a fixer deux patins en « Teflon » (vendus pour être utilisés sous les pieds des meubles), l’un à l’arrière l’autre à l’avant, à l’aides de deux boulons M3 .

Pour rendre votre robot fonctionnel il suffit désormais de connecter les câbles provenant des moteurs et des capteurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document