Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > L’association > En public > Les compétitions de robotique > Coupe de France > Coupe 2006 : Funny Golf > Résultats et matchs de la Coupe 2006 > Qualifications

Qualifications

lundi 29 mai 2006, par Julien H.

Après homologation le jeudi matin, cinq matchs de qualification nous ont permis d’accéder aux huitièmes de finale.

 Tableau des matchs

TourRésultatBallesAdversaireBalles adv.
1F0Supaéro6
2V3Evolutek0
3V5Essaim’bot3
4D4Ville d’Avray7
5N3Havrobot3

 Premier tour

Un premier match qui devait nous faire plaisir puisque nous allions nous mesurer au favori de la Coupe, vainqueur de nombreuses années, l’équipe de Supaéro et ainsi voir de près une légende. Mais c’est finalement une grosse déception, car le robot adverse est certes rapide, mais il privilégie la force à l’intelligence : en moins de dix secondes, il a déjà traversé son côté et nous fonce dessus (il ne nous a pas vu), alors que nous nous approchons des premières balles blanches fixes. La vitesse du robot adverse lors du choc nous propulse sur le bord du terrain, le pantographe se prend une grande claque et le robot ne peut plus se dégager.

Malgré plus d’un mètre vingt parcouru et des actions réussies (rotation à 90°, sortie du pantographe, mise en route de la turbine), l’arbitre nous déclare forfait puique nous n’avons pas pu franchir la première ligne noire. C’est le règlement, ça fait partie du jeu.

Toute la soirée, nous avons donc entrepris de terminer une trajectoire prudente, nous permettant de passer plus rapidement sur les balles et les trous longeant le terrain, sans nous approcher du centre, plus propice aux rencontres.

 Deuxième tour

Le second match nous a opposé à Evolutek, une coalition de 3 grandes écoles d’ingénieurs parisiennes (EPITA, EPITECH, IPSA). Ils occupaient le stand voisin du notre et nous avions pu admirer leur mécanique de précision en plexiglas transparent (ils avaient apporté une machine-outil pour réaliser des pièces sur place). Malheureusement pour eux, ils ont rencontré des problèmes, et nos trois balles ont suffi à nous donner une victoire, qui a fait remonter l’équipe dans la liste des résultats.

 Troisième tour

Après de nombreux tests, le robot était fiable à 100%, tant sur le plan technique que tactique, et nous avons décidé de terminer les qualifications avec le même programme : déclenchement des totems, récupération des 4 balles fixes et de celles libérées et passage sur 5 trous en 1’30, nous assurant selon la répartition aléatoire des totems et des balles noires entre 3 et 5 balles marquées à chaque match.

Le maximum fut atteint contre Essaim’bot avec 5 balles marquées, lors d’un match équilibré où chaque équipe réussit à trouver des balles et remplir ses trous.

 Quatrième tour

Coup de théatre le jeudi midi : nous affrontons le second favori de la Coupe, un gagnant récidiviste : l’équipe de l’IUT Paris X, plus connue sous le nom de "RCVA" ou "Ville d’Avray". A ce stade, nous ne nous faisons plus d’illusion sur l’issue de ces phases qualificatives et notre seul souci est de ne pas casser le robot car nous devons l’amener à la Coupe Méditerranéenne la semaine suivante. Mais la rencontre avec cette équipe redoutée est tout de suite sympathique : ils nous expliquent le fonctionnement de leur robot, et nous rassurent sur leur tactique - nous étions échaudés par notre premier match - qui prend en compte l’adversaire, avec des capteurs et une balise posée au-dessus de notre robot.

La preuve est faite puisqu’à deux reprises, leur robot nous évite, nous permettant de marquer jusqu’à 4 balles. Cette défaite est donc plutôt douce, puisqu’à notre grande surprise le score ne nous fait pas tomber dans le classement.

 Cinquième tour

Et samedi matin, c’est le tout pour le tout. Contre Havrobot, tout est permis, même si après 14h sans match (pendant la Coupe, la nuit n’existe pas pour certains), les robots ont pu être améliorés.

Après un match à rebondissement (une des balles que nous libérons roule jusqu’au camp adverse et leur marque un point), c’est une égalité qui apporte un score identique aux deux équipes : 3 balles.

Nous attendons patiemment le résultat pour savoir si ce score sera suffisant, et nous hésitons à ranger notre stand pour nous préparer à rentrer (la route est longue de La Ferté Bernard à Sophia-Antipolis). Enfin il tombe : nous sommes toujours dans les 16 premiers - 11ème exactement - et notre participation aux huitièmes de finale est définitivement acquise : quelle surprise !!

Après trois mois de travail intensif, le résultat est là : le bon travail d’équipe, le soin apporté à la réalisation mécanique et électronique et la fiabilité du code développé s’avèrent payants et nous accédons aux phases finales. Un record qui fera plaisir à nos partenaires, qui ont été séduits par nos projets et nous ont fait confiance et nous ont permis de participer dans de bonnes conditions à la Coupe de France de Robotique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document