Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > POBOTpedia > Cartes à micro-contrôleurs > Autres plateformes > Prototype rapide avec myAVR board (+ Arduino)

Prototype rapide avec myAVR board (+ Arduino)

samedi 19 janvier 2013, par Julien H.

Il existe de multiples cartes à base de micro-contrôleur, et chacun doit choisir celle qui convient le mieux à ses tests.

Nous avons régulièrement mis en garde les participants de nos ateliers sur la difficulté des connexions de composants électroniques : fragilité des fils, encombrement, transport délicat, risques d’erreurs.

Après avoir étudié les plaques d’essai et les extensions Arduino (shields), voici le tour d’une petite carte à base de µC AVR. Il s’agit de la myAVR board MK2, une carte de développement à 49 €. Elle intègre différents composants de tests :
- potentiomètres
- deux boutons poussoir
- trois leds
- un buzzer

Devtronic propose la myAVR board MK2

 Intérêt de la carte

Certes, aucun des composants n’est compliqué à connecter à un micro-contrôleur, et nous recommandons l’étude de ces petits circuits pour apprendre les principes de base : résistance de tirage pour les interrupteurs, chute de tension pour alimenter une led, pont diviseur pour mesurer une résistance variable.

Mais avoir sous la main une carte programmable qui permet de changer en deux secondes la configuration des ports (une led ici, un bouton là) et d’avoir dans sa trousse à outils de quoi tester un nouveau capteur ou de connecter "in situ" les circuits électroniques d’un robot à déboguer s’est avéré très pratique par expérience.

PNG - 51.8 ko

Nous avons mené deux ateliers ces derniers vendredis, et chacun a été bouclé en moins de 15 minutes. Il s’agissait de se concentrer sur des aspects logiciels et d’expliquer une astuce de programmation : pouvoir être certain du matériel et ne pas rajouter une difficulté de test à la difficulté de l’expérience était important.

Chacun des ports du micro-contrôleur est accessible via des pattes femelles doublées : on peut y relier chacun des petits circuits indépendants (lumière, contact, son) ou rajouter une extension parmi toute une gamme peu onéreuse (entre 5 et 20 euros pour une plaque d’essai, des leds, des capteurs I2C, une horloge, un écran LCD, des afficheurs 7 segments).

La carte s’alimente via le port USB, même pour piloter trois micro servomoteurs. On peut également y connecter une pile 9 volts ou un adaptateur secteur.

 Et les langages

Soyons francs, l’utilisation de cartes programmables qui nécessitent de connaitre les commandes d’accès aux registres bas-niveaux d’un micro-contrôleur AVR a fortement diminuée depuis l’apparition de l’environnement Arduino. Mais voilà une bonne nouvelle : on peut facilement modifier le logiciel Arduino pour compiler un code écrit avec son langage pratique pour une cible micro-contrôleur AVR différente (autre MCU, autre vitesse d’horloge).

Explication de l’utilisation d’Arduino pour une carte AVR autre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document