Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > Projets et études > Nos réalisations > Projets spéciaux > Présentoir à leds et eau

Présentoir à leds et eau

samedi 9 juin 2012, par Jean-Pierre

Certains projets naissent de la disponibilité de composants, de matériaux, et de l’envie de réaliser quelque chose d’original.

Des leds ? il y en a. Un tube en polycarbonate ? Posé contre le mur de l’atelier. Du plexiglas transparent ? Sans doute des chutes sous l’établi (peut-être pas assez, il faudra voir). Une pompe à eau ? On en a trouvé une qui devrait convenir. Et c’est parti : un présentoir à leds, avec une pompe pour faire monter l’eau par le centre et la laisser descendre le long de la paroi interne du tube.

Voilà comment on se retrouve à souder 520 leds pendant 3 jours !

 Le triangle à leds

Fans de Toblerone, voici le plus grand étui jamais construit ! Imaginez tout le chocolat pyramidal qu’il pourrait abriter.

Les lettres du logo Pobot ont été reproduites en courbes de Béziers depuis longtemps, sous Galaad, et peuvent ainsi être gravées à l’envi sur tous supports

PNG - 69.2 ko
Les lettres de Pobot
Galaad sous Linux en plus :)
Zip - 17.2 ko
Fichier Galaad pour Pobot

Ici, une grande plaque est gravée trois fois, et une gorge triangulaire est pratiquée sur l’envers.

JPEG - 301.5 ko
Je vois triple !

 Le support

Notre présentoir disposera d’un réservoir d’eau qu’il faudra remplir et vider, donc le support du tube à leds doit comporter un bouchon.

Le socle est réalisé en Altuglass : un plexi transparent de très bel aspect, disponible en GSB sous forme de plaque avec une protection bleue. Certains magasins peuvent même vendre les chutes à prix fixe (5 euros) donc il faut surveiller les plus gros morceaux régulièrement.

JPEG - 298.4 ko
Le socle en plexiglas

Il faut également des pièces pour maintenir le triangle à leds dans le tube : un plan et trois coups de fraiseuse et c’est terminé.

JPEG - 295.8 ko

 Souder les leds

Et voilà le grand morceau de bravoure. Préparez les sandwichs, et prévenez les voisins : l’atelier va rester allumé pendant plusieurs jours et nuits.

JPEG - 543.3 ko

 Assemblé

On peut ensuite replier la plaque des lettres, et voici le résultat :

JPEG - 381.5 ko
JPEG - 350.4 ko

Trois faces identiques percées de plus de 500 trous et d’autant de leds placées à la main puis soudées.

Chaque lettre est indépendante, et l’effet s’annonce hénauuuurme.

Revenez vite pour la suite : la pompe, l’eau, les paillettes, la foule en délire, etc.

Vos commentaires

  • Le 11 juin 2012 à 15:57, par aurmichaud En réponse à : Présentoir à leds et eau

    bonjour
    vous avez utiliser galaad sur ubuntu. quel version utilisez vous ?
    et vous commandez quelle machine (fao)
    merci

    • Le 12 juin 2012 à 12:13, par Julien H. En réponse à : Présentoir à leds et eau

      Bonjour,

      Nous utilisons Galaad sur nos postes de développement grâce à Wine, ce qui permet à un maximum de personnes de faire des plans et de se former à cet outil.

      Par contre la version avec licence (dongle USB) est sur un Windows classique, dans l’atelier de la CN (méca maison sur élec Soprolec).

      Plusieurs d’entre-nous seraient intéressés par piloter leur CN directement depuis Linux, donc des tests seront faits, notamment pour porter le driver du dongle sur Ubuntu. Il s’agira alors de la fraiseuse du club, une Colinbus avec driver AxeMotion PulseBox.

      A suivre donc !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document