Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > L’association > En public > Les compétitions de robotique > Coupe de France > Coupe 2006 : Funny Golf > Construction du terrain > 31 décembre 2005

31 décembre 2005

Finir 2005 en beauté

samedi 31 décembre 2005, par Eric P.

Les préparatifs du réveillon pouvant à la réflexion se faire un peu plus tard, j’ai décidé de retourner à l’atelier aujourd’hui. Il y a encore pas mal de boulot pour finir cet sacré terrain...

  Remise au vert

Deuxième couche au programme. On fait ça en vitesse, car le ciel est un peu triste et je crains une réédition du gag de l’an dernier : les trois seules gouttes de pluie des vacances avaient choisi de tomber juste au moment où je peignais les panneaux.

A peine la peinture hors poussière, on se dépêche de rentrer tout le monde à l’abri. Il n’y a pas à dire : c’est bien plus beau avec la deuxième couche.

JPEG - 26.3 ko
Retour au dortoir

Je me sens plus tranquille maintenant.

  La croisière jaune

Tant qu’on est dans la peinture, autant continuer en donnant les permières couches de jaune aux totems.

JPEG - 32.5 ko
Les Daltons en couleur

Il ne manque plus que les rayures noires pour qu’ils ressemblent tout à fait aux Daltons.

A noter la protection au scotch des bandes métalliques, histoire de ne pas être obligé de silhouetter laborieusement.

  Distributeur à 2 balles

ou plus exactement à 5 balles

Grande journée : conception et prototypage au menu. Il s’agit de trouver un montage compact du tube et du servo de libération des balles, le tout maintenant l’incidence des 15° stipulée par le règlement.

Ne lésinons pas sur les moyens et faisons le design des pièces sous Catia :

JPEG - 27.4 ko
Catia version light

Armé de ces plans top secrets, on attaque la réalisation. Oui, mais en quoi ? Système D et petits budgets font très bon ménage : on va fabriquer les pièces en ABS, tiré de goulottes électriques de récupération :

JPEG - 27.8 ko
Les matières premières

Par chance, le réseau électrique des locaux de ma société devait être remis aux normes l’an dernier, et toute l’installation a donc été déposée et refaite. J’en ai profité pour intercepter une partie de tout ce qui partait à la poubelle, pensant que ça pourrait toujours servir. La preuve...

On commence par percer la face avant à la scie cloche de 50mm (une vielle connaissance : souvenez-vous les premiers jours).

JPEG - 19.7 ko
Le retour de la scie cloche

On continue avec les trous pour la fixation du servo et pour le passage de son axe de sortie. On vérifie que tout tombe bien en place :

JPEG - 26.9 ko
Côté pile
JPEG - 30.1 ko
et côté face

On passe maintenant à la confection et à l’assemblage des flancs, qui vont donner l’inclinaison voulue à la face avant et au tube de PVC contenant les balles. Tout cela sera fixé à la colle PVC (comme pour les tubes). OK, c’est de l’ABS, mais comme c’est un peu de la même famille ça ira aussi. Pour info, on peut aussi faire du collage ABS avec de l’acétone ou du trichlo (la colle pour maquettes Heller d’il y a quelques années...)

Afin de faciliter la prise de la colle, il est préférable de monter un peu la température des pièces. En effet, je ne vous l’avais pas encore dit, mais l’atelier n’est pas chauffé, et actuellement, c’est plus une chambre froide qu’un sauna. Il n’y a qu’à jeter un oeil au thermomètre au-dessus de l’établi :

JPEG - 34.3 ko
Fait pas chaud

Je me demande pourquoi ils ont écrit les températures négatives en rouge et les positives en bleu. Ce devait être un comptable qui a conçu la chose sans doute...

Et encore, il y a quelques jours, le thermomètre indiquait 5 degrés de moins.

Le plus efficace pour chauffer localement est un vieux sèche-cheveux de récup (il ne soufflait pas assez fort au gré de ma fille)

JPEG - 23.1 ko
Bienvenue chez Jacques Dessanges

Une fois les pièces tiédies, on peut coller :

JPEG - 30.5 ko
Petit coup de pub

et encore un coup de pub pour un sponsor potentiel

Quelques coupes et assemblages plus tard le distributeur est fini :

JPEG - 26.4 ko
Et voilà le résultat
JPEG - 27.8 ko
Le même, vu de dessus

La cloison arrière est découpée de manière à ajouter un soutien du tube à la bonne inclinaison. Pour les autres exemplaires, je ferai un trou oblong au lieu d’une ouverture complète : ce sera plus classe.

  Et pour finir...

J’avoue ne pas être mécontent du résultat, vu le temps que ça m’a pris de concevoir et de fabriquer l’engin : tout juste 3 heures, tâtonnements et pièces ratées comprises.

Par conséquent, j’estime avoir bien mérité d’aller réveillonner maintenant... après avoir rangé et nettoyé l’atelier comme d’hab, puis m’être changé de tenue.

Bon réveillon à toutes et à tous, et à l’année prochaine.

A suivre...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document