Club robotique de Sophia-Antipolis

Accueil > Projets et études > Etudes techniques > Vision > Vision monoculaire > 1- Historique

1- Historique

vendredi 20 août 2010, par Mathieu S.

En traitement de l’image il est essentiel de bien connaitre le principe d’acquisition des images. Pour cela nous allons utiliser une modélisation de caméra dite modèle de caméra pin-hole ou sténopé dans la littérature française. C’est un modèle de géométrie perspective très simple dont le principe a décrit en premier à l’Antiquité par Aristote (384-322 av. J.-C.) ayant percé un trou dans un mur d’une pièce sombre afin d’obtenir une image renversée de tous les objets placés devant cet orifice à l’extérieur.

Jusqu’au XVIème siècle le modèle de sténopé n’évolue guère, cependant à ce siècle il y a une utilisation grandissante de cette technique. Nous sommes en plein dans la période de la Renaissance, période artistique durant laquelle les artistes cherchent à recréer à l’identique ce qui existe, ils ont un désir de capturer un instant afin de le conserver à jamais. En utilisant le modèle de sténopé, ils possèdent le « pouvoir de recopier » à l’identique le monde réel sur une peinture afin de lui donner un caractère réaliste. On peut dire que c’est à partir de cette époque que l’envie de photographier le monde va émerger.

En 1540, Jérôme Cardan, mathématicien, philosophe et médecin italien, ajoute une lentille convergente derrière le petit trou : c’est une révolution. La lentille permet de donner une image parfaitement nette de l’objet, mais également d’agrandir le trou pour laisser passer plus de lumière sans perdre de la netteté. Un miroir incliné à 45° permet de rediriger la lumière afin de la projeter sur une table par exemple, facilitant le travail de calquage des artistes. L’utilisation d’une lentille en plus du trou fera que l’on appellera cet ensemble une caméra obscura.

Nous avons ici les principes de bases qui vont servir par la suite à créer des modèles plus complexes que sont nos caméras actuelles :

Le sténopé qui sera remplacé par un diaphragme permettant de régler la quantité de lumière reçue et de régler la profondeur de champ.

Une lentille qui sera remplacée par un assemblage complexe de lentilles qui permettent de régler la mise au point, de corriger les aberrations chromatiques et géométriques que comporte une lentille mince seule.

Un plan image sur lequel nous avons actuellement un réseau de capteurs qui capturent l’image pour la récupérer sous format numérique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document